Almadies : Un couple de diplomates, des femmes mariées, des fils d’autorités…arrêtés lors d’une « Piscine Party » en plein couvre-feu

Le nombre exponentiel de morts et la hausse vertigineuse des contaminations au Coronavirus n’inquiétent pas tout le monde. La preuve par ceux-là qui, en plein d’urgence passent outre les arrêtés (couvre-feu) du gouverneur de la région de Dakar et du ministre de l’intérieur, en organisant des rencontres festives dans des maisons privées. Une << Piscine Party >> a ainsi été dispersée, avant-hier samedi, aux Almadies. En effet, le commandant de la brigade de gendarmerie de Ngor a été informé, en début de soirée, d’une noce privée organisée dans une belle villa sis à ce quartier chic de Dakar. Au bord de la piscine, belles filles, couples mariés, un couple de diplomates et des anonymes passaient de bons moments de farniente. Boisson, sucrée et alcoolisée, chicha, toutes senteurs désirées, musique diffusée en sourdine et lumières tamisées mettaient les coeurs en fête. Munis de toutes ces informations, les Gendarmes de Ngor s’invitent en trouble-fête sur les lieux. Informés de la présence des hommes en bleu, certains invités escaladent les murs, passent par les maisons contiguës pour prendre la tangente. D’autres, accompagnés de leurs épouses ou copines, ne pouvaient fuire. La Gendarmerie réussit à mettre la main sur une quarantaine d’individus. Gardés à vue, ils seront déférés devant le procureur de la République aujourd’hui lundi. Parmi les personnes arrêtées, il y a des fils d’autorités, des femmes mariées, un couple de diplomates (avec son statut, le couple a été libéré)…Des invités venant de la Suisse ont rebroussé chemin, en apercevant la gendarmerie sur les lieux. Des autorités, intervenant pour demander la liberation des violeurs de l’état d’urgence, n’ont pas eu gain de cause. << En application des dispositions du decret n°2021-01 du 05 janvier 2021 proclamant l’état d’urgence sur toute l’étendue des régions de Dakar et Thies, sont interdits, du 06 au 17 janvier 2021, sur les territoires desdits régions : tous cortèges, défilés, rassemblements et manifestations sur la voie publique ; toutes réunions privées, y compris les baptêmes, les mariages, les réceptions et les manifestations religieuses ; tous ressemblements dans les lieux recevant du public, notamment les hôtels, salles de spectacles, dancings, bars, cafés, salon de thé, plages, marchés hebdomdaires ainsi que les terrains et salles dédiés au sport >>, lit-on dans l’article premier de l’arrêté n°30 du 06 janvier 2021 portant interdiction temporaire de manifestations et de rassemblements (couvre-feu) dans les régions de Dakar et Thies, signé par le ministre de l’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *